Facebook
Youtube

Espaces 50 plus

Facebook
Youtube

Solidarités

Prendre soin de quelqu’un, c’est essayer de bâtir des ponts vers la personne dont on prend soin, c’est l’apprivoiser, l’écouter, l’accompagner, c’est aussi être présent, c’est essayer de comprendre son vécu, ses attentes, ses besoins et y répondre, c’est essayer de pallier à la solitude inhérente à la nature humaine.

L’accompagnement d’une personne âgée dans les dernières années lui avait permis de mieux connaître celle-ci. C’était d’autant plus important qu’il s’agissait de sa mère. Sa mère dont elle n’avait pas été proche dans sa jeunesse, sa mère si différente de la personne qu’elle était.

Accompagner quelqu’un dans les dernières années de sa vie, c’est difficile. Elle accompagnait sa mère depuis plusieurs années déjà.

une fois qu'on a terminé l'étape du travail, qu'on a eu une carrière positive,marquée par certains succès importants;

Dans un monde de plus en plus marqué par l’individualisme et le narcissisme, il ne semble pas étonnant de pouvoir observer que de plus en plus de gens paraissent indifférent à une situation ou à un groupe qui pourrait être considéré comme marginal. c’est malheureux parce que la société dans laquelle nous vivons ne tient que parce qu’il peut y avoir cohésion sociale.

La famille est un élément majeur de la vie de chacun d’entre nous, ça me semble indéniable

Elle avait longtemps pensé que les membres de sa famille devaient être solidaires les uns des autres. Surtout en cas d’épreuve ou lorsqu’une personne âgée aurait besoin d’accompagnement, de soutien dans les derniers mois ou les dernières années de sa vie. La solidarité supposait pour elle partage, entraide, coopération et concertation.

On sait tous que certains groupes sociaux vivent avec le sentiment d’être invisible aux yeux de la société. Il en est ainsi, par exemple, des personnes aînées, notamment les femmes qui peuvent souvent avoir l’impression que personne ne les voit quand elles passent dans la rue.